vendredi 30 janvier 2015

TOP WINE POSTS 2014 / 7

Idées liquides & solides  Hauts-de-Pontet-Canet 2012: la 'vraie' raison du déclassement?

Vincent Pousson est un amoureux de la vie, des hommes et des bonnes choses de notre Terre : l'amitié, le rugby, la cuisine... et le vin, bien sûr. Il a un passé de reporter pour la radio et la presse écrite et exprime aujourd'hui ses humeurs, ses passions et ses coups de gueule sur son blog Idées liquides & solides. Observateur aguerri et sans concession de notre société, il sait mieux que personne mettre en mots et en images les petites histoires de notre monde d'aujourd'hui où se révèlent, tantôt la grandeur, tantôt la bassesse des hommes. C'est un conteur hors pair, un peu à la manière de Pagnol avec des dialogues à la Audiard... 
J'avais déjà choisi un post de Vincent pour mon TOP WINE POSTS 2013. A revoir  ici
Cette fois ci j'ai choisi un événement qui a marqué l'année 2014 : le déclassement en Vin de France du second vin du Château Pontet Canet, Cru Classé de Pauillac. Alors que de nombreux commentateurs attisaient la polémique, remettant en cause le sérieux des commissions de dégustation, les ODG, l'INAO... Vincent faisait son travail de reporter et proposait une autre lecture...



♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥


Idées liquides & solides  Hauts-de-Pontet-Canet 2012: la 'vraie' raison du déclassement?

Publié il y a par
        


Ma chronique d'hier, et plus généralement l'information du déclassement du second vin de Pontet-Canet, a suscité un flot de réactions. Oh, pas de bruyantes réactions ! Nous sommes à Bordeaux, sur la Rive gauche, dans un univers discret, bien élevé, où l'on évite le déballage public. En revanche, j'ai reçu de nombreux messages, dont quatre très intéressants en ce sens qu'ils remettent en perspective cette affaire. Car ne nous y trompons pas, pour le vignoble girondin et son image, c'est bien d'une affaire dont il s'agit; du point de vue de la communication, il n'y a aucun doute, et les anglo-saxons sauront nous le rappeler.

1 commentaire: