lundi 15 septembre 2014

2014 : un millésime plein de promesses

Après un hiver particulièrement pluvieux qui a vu la Gironde sortir de son lit sur les quais de Bordeaux, le printemps doux et sec a permis une bonne floraison. Juillet et août maussades, n'ont pas gâtés les touristes pourtant de plus en plus nombreux sur le littoral et dans nos vignobles. Le temps frais et pluvieux, a favorisé la pousse de la vigne mais ralenti la véraison. Heureusement, septembre cède la place à un magnifique été qui rend le sourire à tout le monde et laisse espérer un beau millésime. Revue de détails de la genèse du millésime 2014 à Bordeaux :
 

          CLIMATOLOGIE 2014 - Station de Saint-Emilion          (Source : Chambre d'Agriculture Gironde)
 
en Rouge : données mensuelles
en Jaune : moyenne des 30 dernières années

 Un hiver doux et très arrosé

Si la première moitié de décembre est froide et sèche, l’hiver sera doux, avec très peu de gelées. Janvier et février sont doux et particulièrement arrosés, avec 1/3 de précipitation de plus par rapport à la moyenne des 30 dernières années. Il pleut pratiquement tous les jours. Les sols sont gorgés d’eau et certaines parcelles inondées pendant plusieurs semaines, rendant l’accès pour les travaux du sol impossible.
Mars est conforme aux moyennes trentenaires et permet le ressuyage des parcelles.
Le débourrement a lieu dans les premiers jours d’avril. Le mois est doux et permet un bon développement de la vigne qui présente 1 semaine d’avance sur une année standard. La sortie apparait bonne et régulière. Néanmoins, les sols gorgés d’eau et des nuits froides entrainent des problèmes d’absorption racinaires avec des carences et un feuillage un peu pâle.
 
Une floraison précoce

La première partie de mai est douce et sèche, puis s’installe un temps plus frais et plus humide, avec des orages localisés accompagnés de grêle. En moyenne le mois est frais (-1,3 °C) et sec (- 26%).
Juin est chaud (+1,4°C) et sec (-18%) et encore une fois marqué par des orages violents chargés de grêle avec des dégâts importants (Nuit du 8 au 9 juin : Nord Médoc – 2 000 ha touchés dont 500 ha touchés à plus de 80%). Lien : Je pense au Bas-Médoc, je pense à Courrian…

La floraison débutée fin mai, en secteur précoce, est rapide et homogène. Elle se déroule en période favorable, chaude et peu humide. On observe néanmoins un peu de coulure dans certaines situations.

Mi-Floraison pour le Merlot : 03 – 14 juin selon la précocité des secteurs.

Les données du capteur de pollen de Saint-Emilion montrent une pollinisation importante qui devrait se traduire par des rendements généreux.  

 

 


Une véraison au ralenti
 
Juillet, proche des moyennes trentenaires laisse une impression  de mauvais temps, car il pleut régulièrement tout au long du mois, avec des orages violents parfois accompagnés de grêle (19 juillet : Sauveterre de Guyenne et Targon : 300 ha touchés à 50%). Même lorsqu’il ne pleut pas, l’humidité est importante (humidité moyenne > 70%). Ce temps chaud et humide, quasi tropical, favorise la pousse active de la vigne, au détriment de la véraison et de l’aoutement des bois.  Il est également favorable aux maladies : mildiou, botrytis et pourriture acide.
En août, dans un climat toujours chaud et humide, la vigne ne subit aucune contrainte et continue à pousser, au détriment de la véraison. Cette situation entraine une perte de l’avance observée au printemps ainsi qu’une certaine hétérogénéité au sein d'une même parcelle, entre les pieds et entre les grappes d'un même pied.
Encore des orages localement accompagnés de grêle au cours de ce mois.
La véraison débutée fin juillet, en secteur précoce, est particulièrement lente, et s’étale sur plusieurs semaines.

Mi-Véraison pour le Merlot : 03 – 20 août selon la précocité des secteurs.
 
Une fin d'été pleine de promesses
 
A partir de fin août, un temps chaud et sec s'installe. Le stress hydrique engendré stoppe la pousse et arrête la propagation des maladies. Les chaleurs importantes la journée alternent avec des nuits froides, favorisant la maturité et laissant espérer un beau millésime.

Précocité : 2014 apparait de précocité standard. La récolte des blancs a débutée vers le 05 septembre et les vendanges des Merlots en secteur précoce devraient commencer vers le 20 - 25.
Les observations des stades phénologiques de la vigne (Floraison et Véraison) permettent de prévoir des dates théoriques suivantes :
 
Quantité : Une floraison dans de bonnes conditions ; des arrosages réguliers toute la saison ; des baies de taille importante : la récolte devrait être généreuse avec près de 5,5 millions d'hectolitres pour le Bordelais. 

Qualité : Les semaines à venir seront déterminantes. 2014 sera bon si le bel été indien actuel se poursuit. Il pourrait se révéler plus moyen avec le retour de la pluie...
Pour l'heure, soyons patients, laissons le raisin mûrir à point tout en restant vigilants. Rendez-vous en novembre pour une première impression du nouveau millésime, après 2 mois de travail passionnants...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire