mardi 13 mai 2014

Concours Mondial de Bruxelles – 20ème anniversaire

JOUR 3  #cmb2014 

La dégustation 

Chaque jury déguste une 50aine de vins par matinée, répartis en 4 séries. Les vins sont bien évidemment dégustés à l'aveugle, leur identité n'étant révélée aux dégustateurs qu'à la fin de chaque matinée.
Les vins sont jugés selon un barème de notation sur 100 points : 

 
NOTATION
   RECOMPENSE
   < 83
Vin moyen : pas de récompense
   entre 83 et 86,5Bon vin : Médaille d’ARGENT
   entre 86,6 et 91Très bon vin : Médaille d’OR
   > 92
Vin de très grande qualité : Grande Médaille d’OR


Chaque journée de dégustation commence par un vin de "mise en bouche" qui permet aux dégustateurs de se caller. Par ailleurs, les organisateurs (petits farceurs) insèrent chaque jour un échantillon en double dans une série, afin de tester la reproductibilité des dégustateurs. On le voit, peu de place au hasard au Concours Mondial de Bruxelles. La sélection est très pro.

Retrouvez tous les résultats du Concours Mondial de Bruxelles 2014 :  Médailles 2014
 

Mallory de l'Ecole d'Hôtellerie de Louvain
ü  3 matinées de dégustation
 ü  151 vins dégustés
 ü  5 pays d’origine – 15 régions viticoles :
  §  Afrique du Sud : Coastal Region – Western Cape
  §  Espagne : Balears - Castilla la Mancha - Cataluňa
  §  France : Languedoc Roussillon – Sud Ouest – Val de Loire – Vins de France
  §  Italie : Campania - Emilia Romagna - Toscana - Veneto
  §  Portugal : Lisboa - Porto E Duro
                ü  32 appellations
ü  4 coups de  :
§  Blanc / Italie : Furore Bianco Fiorduva 2012 DOC Costa d’Amalfi
§  Rouge / Italie : Bursôn Ravenna Rosso Tenuta Uccellina Russi 2008 IGT Emilia-Romagna
§  Rouge / Italie : Tenuta Sant’Antonio Campo dei Gigli 2008 DOC Amarone della Valpolicella
§  Rouge / Afrique du Sud : Kasteelberg Shiraz 2012 Swartland, Coastal Region

  

Série 1 : 8 vins blancs secs - Notation 68/94
Une série de vins blancs un peu moyens car manquant dans l’ensemble de caractère. Les meilleurs sont souples et frais ou plus ronds, avec de l’équilibre, voire de l’élégance.
Je n‘ai aucune idée ni des cépages, ni de l’origine. Au filling, je dirai Europe de l’est. Il s’agit en fait de vins d’Italie du Sud, essentiellement Campanie.
Un vin coup de  : Furore Bianco Fiorduva 2012 DOC Costa d’Amalfi 

Série 2 : 11 vins rouges - Notation 76/89
Une série hétérogène de vins rouges jeunes. Les meilleurs sont ronds et frais avec beaucoup de fruits (fruits rouges, petits fruits noirs) et très peu de bois. Vins simples mais croquants et très agréables. Les autres sont un peu moyens et manquent de caractère.
Je ne suis pas sûr d’où ces vins peuvent venir mais ils m’évoquent le Languedoc. Il s’agit de vins d’IGP Oc du cépage Merlot. 

Série 3 : 16 vins rouges - Notation 77/95
Une belle série ! Des vins riches et puissants mais aussi ronds avec une bonne sucrosité et une belle complexité. Les meilleurs sont denses, mûrs, longs et d’une belle harmonie.
Je n’ai pas d’idée de leur origine. Il s’agit de vins italiens de bursôn de la région de Ravenne en Emilie-Romagne.
Un vin coup de  : Bursôn Ravenna Rosso Tenuta Uccellina Russi 2008 IGT Emilia-Romagna

Série 4 : 16 vins rouges - Notation 75/86
Une série un peu terne, avec des vins sans reproche mais sans charme. Peu de complexité aromatique, avec souvent un boisé dominant. Les bouches sont moyennement structurées avec des finales acides.
Je tente une origine espagnole. Il s’agit bien de vins espagnols d’appellation Valdepeňas en Castilla-la-Mancha.
Un test de reproductibilité avec 1 échantillon en double dans la série. J’ai noté l’un 78, et l’autre 77. 

Série 5 : 9 vins blancs secs - Notation 76/88
Une série de vins blancs technologiques. Bien faits, parfaitement maitrisés, mais manquant d’expression et sans véritable âme. J’en ai néanmoins aimé 2 présentant beaucoup de fraicheur aromatique avec des notes florales et fruits à chair blanche, et des bouches souples et fraiches avec beaucoup de minéralité.
Tout cela m’évoque le Portugal. Gagné ! Vins portugais du Douro. 

Série 6 : 9 vins blancs secs - Notation 78/88
Une série de blancs très hétérogènes, manquant parfois de caractère, voire de netteté. Les meilleurs sont frais avec une certaine minéralité.
Je n’ai pas d’idée de leur origine. Il s’agit de vins espagnols de Catalogne, avec 1 échantillon provenant des Baléares. 

Série 7 : 7 vins rosés effervescents - Notation (j’ai dû m’énerver là, car j’en ai pas pris note)
Une série de vins à bulles très moyens. Bulles grossières, franchise imparfaite, manque de caractère et de précision.
Je n’ai pas d’idée de leur origine. Je pense que ce n’est pas une région traditionnellement productrice de vins effervescents. C’est probablement vrai, puisqu’il s’agit de Vins de France. 

Série 8 : 16 vins rouges - Notation 76/96
Belle série de rouges aux couleurs profondes et aux arômes de fruits mûrs et de torréfaction. Les bouches sont rondes et mûres, avec de la sucrosité et de la fraicheur apportant de l’équilibre.
Un coup de ♥ pour un vin au nez de petits fruits noirs et de chocolat noir, avec une somptueuse bouche de tanins fondus à la superbe longueur.
J’imagine une provenance Côtes du Rhône. Il s’agit en fait de vins d’Afrique du Sud du cépage syrah.
Mon coup de  : Kasteelberg Shiraz 2012 Swartland, Coastal Region.
Un test de reproductibilité : notation 85 et 88. J’ai été moins bon sur ce coup là. 

Série 9 : 9 vins rouges - Notation 78/86
Une série de vins rouges austères où les nez sont dominés par le bois, et les bouches par la sècheresse. Les vins manquent de fruit et de rondeur avec des tanins qui semblent brûlés par le soleil.
Origine espagnole ou grecque ? Eh bien non, puisqu’il s’agit de vins italiens de Toscane (Vino Nobile di Montepulciano). 

Série 10 : 11 vins blancs secs - Notation 77/88
J’ai bien aimé cette série de vins blancs technologiques, vraiment très bien faits. Des vins souples avec un taux de CO2 assez élevé apportant fraicheur et tonicité. Des expressions aromatiques d’une parfaite netteté et beaucoup de finesse. Des vins appétant que l’on a envie de boire.
Je verrais bien ces vins produits en Espagne en appellation Rueda. Il s’agit en fait de vins bien français de Côtes de Gascogne.  

Série 11 : 13 vins rouges - Notation 70/88
Une série de vins rouges marqués par un usage excessif de copeaux, plutôt mal maitrisés : brûlage fort et dominant. Les bouches sont rondes à l’attaque, puis acides, rendant les finales dures et sèches et l’ensemble déséquilibré.
Ces vins évoquent le nouveau monde. Je pense à l’Amérique du Sud mais ni à l’Argentine, ni au Chili. En fait, nous sommes au Portugal en Vinho Regional Lisboa. 

Série 12 : 13 vins rouges - Notation 68/83
Une série de rouges faible. Vins de petites structures acides et sèches. Arômes végétaux manquant de maturité, voire de netteté. Copeaux caricaturaux. Une série sans plaisir et sans aucune médaille.
Ces vins m’évoquent ce que l’on peut faire de pire à Bordeaux. Mais je ne pense pas que ce soit le Bordelais. En fait il s’agit de vins du Val de Loire.
Test de reproductibilité : 77 et 77. 

Série 13 : 13 vins rouges - Notation 79/95
Belle série de vins rouges mûrs et complexes. Arômes de fruits mûrs et de fruits cuits rehaussés de notes grillées/torréfiées. Bouches avec de la rondeur et du gras, de beaux tanins mûrs et beaucoup de longueur.
Je pense que nous sommes en Italie et je parierais sur la Toscane. Ce sont bien des vins italiens mais nous sommes en Vénétie en appellation Amarone della Valpolicella.
Un coup de  pour un vin à la superbe complexité avec un magnifique équilibre : Tenuta Sant’Antonio Campo dei Gigli 2008 DOC Amarone della Valpolicella Classico
Test de reproductibilité : 86 et 85.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire