vendredi 14 mars 2014

Bordeaux VINIPRO, ½ échec ou ½ réussite ?

290 producteurs exposants  – près de 30 000 visiteurs pendant les 2 jours du salon. Un vrai succès !
Ça c'était le 15e Salon des Vignerons Indépendants à Bordeaux du 7 au 8 mars 2014 à l’espace du Lac.
Bordeaux VINIPRO pour sa 1ère édition du 3 au 5 mars, toujours à l’espace du Lac, annonçait 400 exposants et 10 000 visiteurs.
Bilan : 230 vignerons et 25 négociants présents – 6 000 visiteurs (dont 8 % d’étrangers).
Ce bilan chiffré apparait mitigé. Mais rappelons que c’était la 1ère édition.


L’ambition de Bordeaux VINIPRO est de mettre en lumière la production des vins du Sud-Ouest du milieu de gamme : des vins entre 6 et 20 €. La fameuse gamme exploration du plan Bordeaux Demain. Tous les acteurs régionaux : Producteurs, Coopératives et Négociants ont été invités à présenter leurs vins. Des vins aux très bons rapports qualité/prix et présentant une grande diversité apte à séduire de nouveaux marchés. ’’C’est la volonté de toute la filière de créer un rendez-vous mettant en avant les nouvelles générations de producteurs de Gironde et d’Aquitaine’’ explique Xavier Planty (Château Guiraud à Sauternes), initiateur du projet.
L’autre ambition est, bien sûr, d’attirer les acheteurs. Grossistes, cavistes, restaurateurs…, ainsi que les importateurs étrangers. ’’Ce salon devenait nécessaire car les concurrents sont actifs : Vinisud la semaine dernière et le Salon des Vins de Loire il y a quelques semaines. Bordeaux doit se ressaisir. A nous de jouer groupé en montrant ce que nous savons faire’’ insiste le négociant Benoit Calvet, autre instigateur du projet.
Bordeaux VINIPRO résulte de ce projet collectif de l’ensemble de la filière : promouvoir une vitrine régionale des vins de Bordeaux et du Sud-Ouest. 750 000 € ont été investis. Pour Allan Sichel, ’’Le salon est légitime. Il est convivial et agréable. Bien positionné dans le calendrier. Pour une 1ère c’est une réussite. Il faudra juste faire venir davantage de visiteurs dans l’avenir’’. Ce sera l'objectif pour 2016, le nouveau salon étant appelé à se tenir tous les 2 ans, en alternance avec VINEXPO, vitrine internationale du Vin.


De nombreuses animations tout au long de la semaine :

 §  Andreas Larsson (meilleur sommelier du monde 2007) commente les vins blancs et rosé 2013
 §  Conférence sur la vente du Vin en Chine proposée par  la  CCI  INTERNATIONAL AQUITAINE
 §  Speed tasting où j’ai pu goûter une gamme de rosés intéressante



 

 
 


 

 
Martine, productrice en Bordeaux, a eu une dizaine de contacts pendant ces 3 jours. ’’Surtout des négociants et des importateurs. Quelques déstockeurs également, recherchant de vils prix. Je pense qu’il y a bien 2 contacts qui devraient aboutir’’ nous révèle-t-elle.
Ce responsable commercial d’une structure coopérative, tout sourire, nous explique qu’il ne regrette pas d’être venu. ’’Un contact de l’étranger initié lors de Vinexpo, en juin dernier, nous a rappelé sachant que nous étions présents ces jours-ci, à Vinipro. Cette fois ci, il est venu pour choisir un produit et nous nous sommes mis d’accord sur les quantités et le prix.  A Vinexpo c’était une prise de contact, là une prise de commande !’’.
Un négociant étranger nous explique qu’il est venu chercher ’’de bons vins au bon prix’’. Il s’est notamment intéressé aux crus Bourgeois du Médoc et  aux vins présentés sur le stand collectif des bordeaux.
Beaucoup me citeront des contacts avec des importateurs étrangers, des négociants et des grossistes. Parfois quelques cavistes ou sommeliers. Les restaurateurs semblaient eux, absents. Comme d’ailleurs l’étaient les vins hors Bordeaux et Bergerac. Ces vins du Sud-Ouest, avaient plutôt choisis d’être à Vinisud, la semaine précédente.

Beaucoup de remarques également sur le look, le ton décalé et fun de ce nouveau salon. Il faut dire qu’avec ses foodtrucks en guise de restaurant, ses espaces détentes avec hamac et ses aires de golf ou de babyfoot sur le sable, les organisateurs avaient résolument choisi un style cool, qui change de l’ambiance bordelaise un peu pincée habituelle. ’’La déco est très agréable, l’ambiance est conviviale, propre à faire de bonnes affaires’’ entendait-on dans la bouche autant des exposants que des visiteurs, tous conquis par ce choix esthétique. 

Finalement, s’il n’y avait pas la quantité, la qualité des contacts était bien là, et nombreux sont ceux qui ont fait de bonnes affaires. Les présents reviendront, à n’en pas douter, dans 2 ans. Les absents, comme souvent, ont eu tort.
Alors, Bordeaux VINIPRO, ½ échec ou ½ réussite ? Vous savez bien que pour moi, le Verre est toujours à moitié Plein... 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire