mardi 14 janvier 2014

TOP WINE POSTS 2013 / 5

Etre bloggeur c’est aimer s’exprimer, raconter, échanger. Avec ses lecteurs, bien sûr, mais également avec d’autres bloggeurs au sein de la grande famille des bloggeurs Vin que l’on appelle parfois la glouglousphère.
Je suis amené  ainsi à  échanger avec d’autres bloggeurs, à lire leurs posts sur leur propre blog. Ce que je fais avec beaucoup de plaisir. Je vous propose de découvrir mes blogs préférés et plus précisément, les posts d’autres bloggeurs Vin qui m’ont particulièrement marqués en 2013 :   mon TOP WINE POSTS 2013.
J’aime beaucoup les blogs que je vous présente ici et plusieurs posts m’ont plu pour chacun d’eux. Il n’a pas toujours été facile d’en retenir un seul pour chaque blog. De la même manière le classement proposé est plus ou moins aléatoire, ainsi le post classé 9ème aurait tout aussi bien pu être 2ème, mais il fallait bien faire un classement.
Je vous souhaite une agréable lecture de ces posts et vous encourage à aller fouiller plus avant dans ces blogs, vous y découvrirez de merveilleux écrits…

TOP WINE POSTS 2013 / 5
Idées liquides & solides   Ah, si seulement la GS n'était pas tombée en panne !

Vincent Pousson est un amoureux de la vie, des hommes et des bonnes choses de notre Terre : l'amitié, le rugby, la cuisine... et le vin, bien sûr. Il a un passé de reporter pour la radio et la presse écrite et exprime aujourd'hui ses humeurs, ses passions et ses coups de gueule sur son blog Idées liquides & solides. Observateur aguerri et sans concession de notre société, il sait mieux que personne mettre en mots et en images les petites histoires de notre monde d'aujourd'hui où se révèlent, tantôt la grandeur, tantôt la bassesse des hommes. C'est un conteur hors pair, un peu à la manière de Pagnol avec des dialogues à la Audiard... J'ai choisi un  post qui ne parle pas de vin, mais de son autre combat : la malbouffe :
 
___________________________________________________________________________

Ah, si seulement la GS n'était pas tombée en panne!

 Publié il y a par


  


 
Jean-Claude Findus, honnête traiteur, sûrement moustachu, qui tient boutique dans la banlieue parisienne, à Noisy-le-Grand, va faire (indirectement mais en toute bonne foi…) son marché en Roumanie, pays réputé pour la transparence de ses activités économiques et la haute qualité gastronomique de ses productions alimentaires. Il aurait bien acheté de la Salers, de la Gasconne ou de la Parthenaise, Jean-Claude, mais il était arrivé trop tard au marché, sa GS ayant eu un petit problème d'humidité dans la tête de delco. Heureusement, à Timișoara, il a la chance (grâce à son intermédiaire, Maurice) de faire une super bonne affaire: il achète à vil prix de la superbe viande de bœuf, un peu plus foncée que celle qu'on trouve en France. Très heureux de sa bonne fortune, Jean-Claude confectionne, dans son modeste atelier de Noisy-le-Grand, de délicieuses spécialités dont ses nombreux clients du quartier raffolent, notamment d'exquises lasagnes… 
 


  

Aucun commentaire:

Publier un commentaire