mercredi 15 janvier 2014

TOP WINE POSTS 2013 / 4

Etre bloggeur c’est aimer s’exprimer, raconter, échanger. Avec ses lecteurs, bien sûr, mais également avec d’autres bloggeurs au sein de la grande famille des bloggeurs Vin que l’on appelle parfois la glouglousphère.
Je suis amené  ainsi à  échanger avec d’autres bloggeurs, à lire leurs posts sur leur propre blog. Ce que je fais avec beaucoup de plaisir. Je vous propose de découvrir mes blogs préférés et plus précisément, les posts d’autres bloggeurs Vin qui m’ont particulièrement marqués en 2013 :   mon TOP WINE POSTS 2013.
J’aime beaucoup les blogs que je vous présente ici et plusieurs posts m’ont plu pour chacun d’eux. Il n’a pas toujours été facile d’en retenir un seul pour chaque blog. De la même manière le classement proposé est plus ou moins aléatoire, ainsi le post classé 9ème aurait tout aussi bien pu être 2ème, mais il fallait bien faire un classement.

Je vous souhaite une agréable lecture de ces posts et vous encourage à aller fouiller plus avant dans ces blogs, vous y découvrirez de merveilleux écrits…

TOP WINE POSTS 2013 / 4
quillesdefilles  :   Le vin rend-il con ?
  
Louise massaux a commencé par travailler dans le parfum, du côté de Grasse avant d'être attirée par le monde du vin. Tombé amoureuse de cet univers, elle a décidé d'en faire son métier et fondé une agence de marketing et de communication au service des viticulteurs et des interprofessions. Passionnée par le vin, elle livre son approche personnelle et décomplexée sur son blog : Quilles de filles.
J'aurais pu choisir son post Touche Pas A Mon Vigneron, manifeste contre les attaques envers le vin et pour le droit a l'expression de nos vignerons. Ce post et la pétition associée ont marqué l'année 2013. Merci Louise ! J'ai finalement choisi une réflexion sur le décalage entre la communication sur le vin faite par les professionnels et l'attente du grand public. Encore un beau billet :
  
___________________________________________________________________________



Le vin rend-il con?



Pour le plus grand bonheur des amateurs, la science a prouvé que boire du vin en quantité raisonnable permettait de lutter contre la maladie d’Alzheimer, protéger des maladies cardiaques et aurait même des propriétés anticancéreuses.
Mais le vin rendrait-il con?
 
horreur vin
C’est effectivement la question qui se pose aujourd’hui devant les guerres intestines qui ravagent le monde du vin.
Les guerres, un pluriel qui donne le vertige autant qu’il déprime.
Quid de savoir quelle tranchée choisir entre pro natures (entendez vins sans sulfites) et pro-traditionnels? Que dire encore des interrogations fumeuses pour savoir si un cubi en forme de sac à main ne devrait être considéré comme une forme de sexisme à l’égard des femmes ou si un jeune ayant le mauvais goût d’apprécier un rosé pamplemousse doit être cloué au pilori du pédantisme bachique de certains? Doit-on voir dans une dégustation pour filles, un show sexiste et réducteur?
Au delà du rideau de fumée de ces questions aussi inutiles qu’illusoires, le vérité est là, tranchante, froide : 95% des consommateurs de vin en France sont des consommateurs occasionnels, qu’ils sont près de 40% à n’acheter du vin que quelques fois l’an, qu’ils pensent à plus de 63% qu’il faut s’y connaître avant d’acheter une bouteille, et que la consommation du vin chute toujours et encore.
A qui la faute? Il est facile de montrer du doigt les parangons de la santé qui décrient ce breuvage si cher à nos verres à longueur de médias. Bien qu’ils aient une part de responsabilité, il y a aussi une réponse à trouver en nous-même.


Lire la suite sur le blog  Quilles de filles 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire