lundi 23 septembre 2013

Une dégustation qui donne la patate

Je suis un jardinier du dimanche.
Ce que j’aime dans cette activité, c’est la détente qu’elle m’apporte ainsi que son côté ludique. J’ai un petit jardin. Quelques pieds de tomates, de fraises et de pommes de terre. Quelques plantes aromatiques. Plus que la consommation des fruits de mon jardin, c’est la découverte de nouvelles saveurs qui m’anime. Ce weekend : dégustation de pommes de terre.
 
La Production de l'année

J’ai planté 6 rangs de 20 pieds de patates.  5 Variétés différentes : Amandine, Belle de Fontenay, Charlotte, Roseval, Spunta et un 6ème rang de variétés mélangées.




La Dégustation 

 
Amandine
Pomme de terre de taille moyenne de couleur jaune très pâle, presque blanche, avec de petites taches marron.
Dégustation : Chair jaune pâle. Nez intense et frais, note beurrée, très légèrement terreuse. Chair ferme, ronde avec une finale un peu sèche.

 



Belle de Fontenay
Petite pomme de terre de couleur jaune ocre aux légers reflets rosés, avec de petites taches marron.
Dégustation : Chair jaune dorée. Nez fruité, nuance beurrée. Chair ferme, ronde, douce, note noisette. Très agréable.

 


Charlotte
Pomme de terre de taille moyenne de couleur jaune ocre, avec de petites taches brunes.
Dégustation : Chair jaune doré aux reflets ocre. Nez discret, fruité/beurré. Chair dure avec une légère touche acide.

 


Roseval
Petite pomme de terre de couleur rose carminé, avec de petites tâches beiges.
Dégustation : Chair jaune ocre aux reflets orangés. Nez fruité, très légère note terreuse. Chair ferme, ronde, légèrement pâteuse.

 

Spunta
Pomme de terre de taille moyenne à grosse de couleur jaune clair, avec de petites taches brunes.
Dégustation : Chair jaune moyen aux très légers reflets verts. Nez frais avec une note végétale. Chair assez ferme, un peu farineuse.

 

Cette dégustation effectuée en famille a révélé les préférences suivantes :
1/ Belle de Fontenay
            2/ Charlotte et Roseval
3/ Amandine
4/ Spunta
L’année prochaine, je replanterai les variétés Belle de Fontenay, Charlotte et Roseval ainsi que 3 nouvelles variétés.

Le repas

Pour terminer la dégustation et continuer à apprécier ces excellents tubercules, nous les avons servis sur une boite chaude de Mont d’Or accompagnée d’un excellent Savagnin de la Fruitière Vinicole de Voiteur. Ses arômes de noix fraiche et de pomme verte rehaussés d’une touche épicée muscade et curry raisonnaient à merveille avec ces succulentes pommes de ma terre.
 
 
    

6 commentaires:

  1. De la part de Alice, du fin fond de la Corée du Sud, après 1 mois de cuisine asiatique...
    C'est pas cool de me narguer avec du Mont d'Or !

    RépondreSupprimer
  2. Que de délice effleuré avec cet ancestral légume qui se marie si bien avec tout et que le (bon) vin déjà si joliment analysé, décrit, qualifié, ennobli nous permet d'accompagner lors de délicieux repas entre AMIS.
    Alors bravo à Pascal ce Contemplateur des bienfaits de la nature, des trésors de notre monde.
    CST

    RépondreSupprimer
  3. Paul (E-No-Conforme)1 octobre 2013 à 11:24

    Belle de Fontenay sur la plus haute marche du podium ... petite, teint jaune ocre, quelques tâches de vieillesse ... aurais-tu découvert la nouvelle miss patate ???
    Amidon et glucides ne me réussissent pas, par contre ton Mont d'Or et le Savagnin me vont très bien.
    Merci pour cette escapade hors des terres œnologiques.

    RépondreSupprimer
  4. Cette dégustation est un peu différente de mon propos habituel.
    Pas tant que ça, à y regarder de plus près. Il s’agit toujours de ma passion de la dégustation. Car l’angle technique que j’apporte sur mon métier d'œnologue n’a qu’un seul objectif : expliquer comment produire les meilleurs vins, ceux qui livreront le maximum d’émotion lors de leur dégustation. Ceux qui me connaissent bien savent que j’ai déjà organisé de nombreuses dégustations : de fraises, de caviar, d’huitres… J’en ai d’autres en réserve dont je vous parlerai à l’occasion.
    Ce message un peu original a bien plu. Il a eu son petit succès sur LibéFood. Merci à Alice, Cathy, Paul (et aussi Martine) pour l’avoir apprécié.

    RépondreSupprimer
  5. Mont d'or et Savagnin, une association qui cartonne toujours même si le vin est peu connu en Gironde...
    Exercer ses papilles hors des sentiers battus est un sacerdoce auquel je sacrifie bien volontiers aussi ! A ta disposition si tu veux tester Whisky, foie gras... pour "pèleriner ensemble sur les chemins du Goût"

    Cdlt,

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. hello M Henot,
      Je suis d'accord avec vous, la Spunta c"est de la patate pour les gorets
      Essayez la variété agata en précoce MIAM
      ET une Bernadette en pomme de terre de conservation un peu ferme certes mais avec un égermage en janvier cela suffit presque.
      Le mont dore ok, mais le savagnin avec ses arômes de pierre à fusil je n'aime pas du tout.
      Et tout comme pour la vigne ,le terrain de plantation des pommes de terre compte beaucoup dans le résultat organoleptique du produit j'ai goûté des charlottes au gout terreux pas terrible dans des terres lourdes, quand on a de l'eau pour arroser un bon sol de jardin léger mais riche comme moi à libourne c'est nickel
      Bonne idée de votre part.

      Supprimer