lundi 29 octobre 2012

L'Emotion des Ecoulages

L’écoulage est un moment tout à fait particulier de la vinification.
Après plusieurs semaines de travail et de soins quotidiens, arrive le moment où le vin dans la cuve  à atteint l’équilibre recherché. On sépare alors le vin nouveau des particules solides (le marc), c’est l’écoulage. C’est un moment de satisfaction, en même temps teinté d’une certaine nostalgie. C’est un moment chargé d’émotion.
 
Cela fait un mois que Producteur et Consultant entourent ce vin de toute leur application.
On est allé dans les parcelles. On a observé, on a analysé, on a touché les raisins, on a porté les baies à notre bouche pour les goûter. On a mis une grande application à choisir le jour J pour couper les raisins de chaque parcelle. On a organisé une réception au chai pour accueillir cette vendange. On a mis toute notre application pour nettoyer les raisins de toute imperfection. Puis on les a mis en cuve, avec délicatesse.
Depuis, chaque jour, on entoure cette vendange de tous nos soins. On baigne les particules solides dans le jus, toujours à la bonne température. On les douche plusieurs fois par jour au cours des remontages. On les brasse, on les pige, on les déleste. La matière se transforme. Le jus se colore, s’enrichi en arômes. Il prend de la structure, s’arrondi, se densifie, s’enrobe. Jusqu’à l’équilibre. On le goûte très régulièrement pour accompagner cette transformation. On brasse un peu plus intensément, on modifie la température, pour que le vin se sente bien, pour qu’il évolue harmonieusement.
 
Producteur et Consultant goûtent chaque cuve afin d'établir le plan d'écoulage
 
Producteur et Consultant forment le couple qui assiste à la naissance de ce nouveau-vin. L’écoulage est le moment où le nouveau-né a atteint son équilibre, sa capacité à continuer sa vie de manière autonome, séparée du marc. C’est un moment de satisfaction. L’aboutissement de ses longues semaines de soins. Le résultat de tout le travail mis en œuvre. Mais c’est aussi un moment douloureux. Comme la perte d’un ami cher, comme un abandon. Après écoulage le vin, tel un adolescent plein d’assurance, va courtiser les Bactéries lactiques. Il n’a plus besoin de ses parents. Ceux-ci n’auront plus qu’à le surveiller. A la fois fiers de ce petit qui grandi, et nostalgiques de sa gestation.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Enregistrer un commentaire