samedi 31 janvier 2015

TOP WINE POSTS 2014 / 6

GLOUGEULE   Mimi, Fifi & Glouglou - Tout compris

Je n'ai pas non plus pu résister au plaisir de partager avec vous une nouvelle historiette de nos compères dans le monde de la dégustation. Mort de rire à chaque fois !

Michel Tolmer est peintre et graphiste. Il travaille souvent dans le monde viticole pour lequel il réalise dessins, étiquettes, affiches, illustrations de livres… Il a sur ce monde du vin qui le passionne un regard décalé et hilarant. Il a créé avec ses 2 compères Sylvie Augereau (journaliste) et Philippe Quesnot (caviste) le blog  GLOUGEULE - Pour les hommes de glou.
 
Je ne saurais trop vous conseiller la lecture de l'ouvrage réunissant 60 aventures de nos 3 compères experts en dégustation : Mimi, Fifi & Glouglou : Petit traité de dégustation (les éditions de l'épure). J'ai choisi la planche suivante (mais j'aurais pu choisir n'importe quelle autre) : 

 

♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥
 
Mimi, Fifi & Glouglou - Tout compris 
Cette entrée a été publiée le Lundi 31 mars2014 à 15:50, et rangée dans Michel Tolmer. 





Lire la suite sur le blog  GLOUGEULE - Pour les hommes de glou

vendredi 30 janvier 2015

TOP WINE POSTS 2014 / 7

Idées liquides & solides  Hauts-de-Pontet-Canet 2012: la 'vraie' raison du déclassement?

Vincent Pousson est un amoureux de la vie, des hommes et des bonnes choses de notre Terre : l'amitié, le rugby, la cuisine... et le vin, bien sûr. Il a un passé de reporter pour la radio et la presse écrite et exprime aujourd'hui ses humeurs, ses passions et ses coups de gueule sur son blog Idées liquides & solides. Observateur aguerri et sans concession de notre société, il sait mieux que personne mettre en mots et en images les petites histoires de notre monde d'aujourd'hui où se révèlent, tantôt la grandeur, tantôt la bassesse des hommes. C'est un conteur hors pair, un peu à la manière de Pagnol avec des dialogues à la Audiard... 
J'avais déjà choisi un post de Vincent pour mon TOP WINE POSTS 2013. A revoir  ici
Cette fois ci j'ai choisi un événement qui a marqué l'année 2014 : le déclassement en Vin de France du second vin du Château Pontet Canet, Cru Classé de Pauillac. Alors que de nombreux commentateurs attisaient la polémique, remettant en cause le sérieux des commissions de dégustation, les ODG, l'INAO... Vincent faisait son travail de reporter et proposait une autre lecture...



♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥


Idées liquides & solides  Hauts-de-Pontet-Canet 2012: la 'vraie' raison du déclassement?

Publié il y a par
        


Ma chronique d'hier, et plus généralement l'information du déclassement du second vin de Pontet-Canet, a suscité un flot de réactions. Oh, pas de bruyantes réactions ! Nous sommes à Bordeaux, sur la Rive gauche, dans un univers discret, bien élevé, où l'on évite le déballage public. En revanche, j'ai reçu de nombreux messages, dont quatre très intéressants en ce sens qu'ils remettent en perspective cette affaire. Car ne nous y trompons pas, pour le vignoble girondin et son image, c'est bien d'une affaire dont il s'agit; du point de vue de la communication, il n'y a aucun doute, et les anglo-saxons sauront nous le rappeler.

jeudi 29 janvier 2015

TOP WINE POSTS 2014 / 8

Winebird   Winebird's VINALOGY: Carmenere

Je n'ai pas pu résister au plaisir de partager avec vous une nouvelle vidéo-cépage d'un charmant petit oiseau prénommé Helena...

Helena Nicklin, jeune anglaise, a une formation d'actrice (elle a tourné dans des films, des séries télé, des pub...) mais travaille également depuis plus de 10 ans dans le commerce du vin, à Londres. Elle a créé un blog Winebird où elle s'amuse à créer de petites vidéos pédagogiques lui permettant d'allier ses 2 passions. En 2014, Helena a publié un livre sur le vin : Vinalogy. Il vient de recevoir le prix Gourmand Awards du meilleur ouvrage féminin de Grande Bretagne sur le vin.

J'aime beaucoup le style frais et original d'Helena, permettant de voir (et d'expliquer) le monde du vin sous un angle différent, jeune et branché.
J'ai choisi sa vidéo présentant le cépage Carménère :
 
 
♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥

Winebird's VINALOGY: Carmenere

Publiée le 30 oct. 2014  par Helena Nicklin
        
Carmenere is the smoky sorceress of wine grapes. Find out why in this Vinalogy video...
 

 Retrouvez d'autres vidéos d'Helena sur YouTube  Winebird

mercredi 28 janvier 2015

TOP WINE POSTS 2014 / 9

Les 5 du vin   Les blogs, un media comme les autres?

’’Les 5 du Vin’’ est ce qu’on pourrait appeler un blog coopératif.
Il est né de la rencontre, autour d’un verre de rosé de Bourgueil, de 5 écrivains passionnés de vin :
§  Jim Budd, journaliste anglais, contribue à de nombreuses revues et blogs britanniques (Decanter, Investdrinks…). Grand amoureux des vins de Loire, il leur consacre un blog : Jim’s Loire,
§  David Cobbold est le plus français des journalistes anglais du vin, ou vice versa. Passionné de vin (et de rugby), il est à la fois journaliste, animateur d’émissions radio, bloggeur, formateur, écrivain (co-auteur d’une vingtaine de livres sur le vin). Il anime chaque samedi, la seule émission radio dédiée aux vins en France : In Vino BFM. Il collabore régulièrement à des blogs sur le vin, notamment sur son propre blog : More than just wine,
§  Michel Smith, journaliste français, a écrit dans à peu près tous les magazines où on parle de vin. Il a également signé plusieurs ouvrages sur le sujet. Etabli en Roussillon, il est grand passionné du cépage Carignan. Il s’intitule lui-même ’’Journaliste en Vins et autres Plats de Résistance’’. Il anime un blog vin : PourLeVin,
§  Marc Vanhellemont est un journaliste belge travaillant pour divers magazines en Belgique et en France (In Vino Veritas, Oenosphère, Terre de Vins, L’Evénement…).
§  Hervé Lalau, journaliste français, collabore à plusieurs magazines et sites spécialisés en vin : In Vino Veritas (Belgique), Romanduvin (Suisse), Vins et Vignobles (Québec), Vitisphere (France), Eurowine (Europe) et Médisphère/Oenosphère (Belgique). Il est membre du Circle of Wine Writers et de l'Association française de la Presse du Vin (APV). Il participe régulièrement à de nombreuses dégustations dans le cadre de grands concours internationaux (Vinalies Internationales, Sélections Mondiales Canada, Mondial du Rosé...). Retrouvez le sur son blog : Chroniques Vineuses.
Co-fondateur du site coopératif Les 5 du Vin, il a en charge le billet de chaque mercredi. Il est l’auteur du post que j’ai choisi :
Dans ce billet, Hervé Lalau s'indigne des petites guéguerres, luttes d'influence, et jeux de pouvoirs entre bloggeurs et rêve d'une blogosphère idéale faite d'échanges, de partage et d'harmonie.
 
 

♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥

 
 
Les blogs, un media comme les autres?


 

Amusant de constater que le parti pris s’infiltre partout, que la technologie ne fait rien à l’affaire, que même les blogs de vin n’y échappent pas.
La blogosphère vineuse finit par reproduire les bons vieux clichés, le copinage ou le compagnonnage y règne en maître.
On s’y cherche des alliés ou des mentors; on s’y fait des amis, on s’y fait des ennemis, on envoie des liens vers les premiers, on ignore les seconds, sauf quand ça permet un commentaire vachard. Une fois les coteries constituées, difficile d’y échapper.
A se demander si on lit encore le contenu.
Je trouve ça triste. Et idiot...
 
 


Lire la suite sur le blog  Les 5 du Vin

lundi 26 janvier 2015

TOP WINE POSTS 2014 / 10

Il y a 1 an, je vous proposais de découvrir mon best of des billets sur le vin écrits en 2013 par d'autres bloggeurs de  la glouglousphère :  mon  TOP WINE POSTS 2013.
Retrouvez mon article N°1 de l'année 2013   ici
 
Voici mon TOP WINE POSTS 2014.
J'espère que vous apprécierez, cette année encore, la lecture de ces posts et vous encourage à aller fouiller plus avant dans ces blogs, vous y découvrirez de merveilleux écrits…


TOP WINE POSTS 2014 / 10
Oenoblogue   Vinobusiness, Isabelle Saporta - Faites vous votre propre opinion

Pas très modeste, me direz-vous, de m'autoproclamer parmi les meilleurs. Certes... En fait, ce post, c'est vous-mêmes qui l'avez choisi comme votre préféré de l'année 2014. En effet, ce post a été vu 7 951 fois au cours de l'année écoulée. Il m'a valu de très nombreuses remarques et nombreux parmi vous ont partagé mon point de vue à contre courant de tout ce que l'on a pu lire (et vomir) sur le livre d'Isabelle Saporta.
Dans tous les cas, que l'on partage ou pas le propos de la Saporta, son bouquin aura marqué le monde du vin au cours de l'année 2014.
 

♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥
 
Vinobusiness, Isabelle Saporta - Faites vous votre propre opinion
Publié par  -  mardi 18 mars 2014
’’Ne vante ni ne critique, analyse la valeur.’’
 

Autant prévenir d’entrée de jeu : Vinobusiness n’est pas un livre gentil. C’est un écrit âpre et acide comme un mauvais vin. Un pamphlet ou plutôt un brûlot, contre le monde du vin. Celui de Saint-Emilion et des Grands Crus Classés en particulier. En cela, ce livre me fait penser au Mondovino de Jonathan Nossiter. D’ailleurs, Isabelle Saporta prévoit la réalisation d’un documentaire TV.
Comme Nossiter il y a 10 ans déjà, Isabelle Saporta a su mettre en confiance les personnalités qu’elle a interviewées ; elle a su les faire parler, les emmener là où ils n’avaient probablement pas envie d’aller…, pour mieux les poignarder. Pour mieux utiliser tout ce qu’ils avaient révélé, contre eux-mêmes. Elle tire sur tout ce qui bouge, tout ce qui passe à sa portée, et à boulets rouges. Les grands crus classés, les négociants (Moueix), les consultants (Michel Rolland, Alain Raynaud…), les critiques (Jean-Marc Quarin, James Suckling…), la presse spécialisée (RVF, Wine Spectator…), les interprofessions (CIVB, syndicats viticoles, INAO…), les oenologues, les laboratoires, les instituts de recherche, les banques, les pesticides, les produits œnologiques…
Avec une cible privilégiée : Hubert de Boüard. Peut-être que l’homme - à la fois membre de plusieurs interprofessions, propriétaire de Grand Cru Classé, consultant et œnologue - cristallise-t-il la vindicte de l’auteur…

Lire la suite sur le blog  Oenoblogue

jeudi 8 janvier 2015

Liberté

 
NON à toutes les formes de
OUI à la #Liberté
 

 campagne de communication des Côtes du Rhône attaquée en justice par l'ANPAA

lundi 5 janvier 2015

2015


 

... et pour vous aider à voir la vie en jaune,
voici la recette du Bonheur :
 
 
http://www.festivalnikon.fr/video/2014/353
cliquer sur l'image

dimanche 21 décembre 2014

Chine et Vin : Red Obsession

Le film est sorti l’année dernière mais je me suis rendu compte que peu d’entre vous l’ont vu.
Quel dommage ! Car c’est un magnifique film sur la magie des vins de Bordeaux et une analyse très fine de l’intérêt nouveau que leur portent les consommateurs chinois.
 
Les images sont superbes. Les interviews pertinentes. Les reportages aux confins de la Chine passionnants.
On y croise les producteurs du Bordelais Paul Pontallier, Christian Moueix, Thomas Duroux, Corinne Mentzelopoulos, Frédéric Engerer… Les critiques internationaux Oz Clarke, Jancis Robinson, Jannie Cho Lee, Michel Bettane, Robert Parker, Stephen Spurrier…
 
La première partie se passe à Bordeaux autour de la magie de ses vins. On y assiste aux Primeurs du millésime 2010.
Dans la seconde partie, le discours évolue vers le business des grands crus de Bordeaux.
La troisième partie est une analyse de l’attrait nouveau des chinois pour le vin :
L’ouverture de la Chine communiste au monde. L’occidentalisation de la société. La consommation du vin par les chinois. L’attrait pour les grands vins. Le cas particulier de Château Lafite-Rothschild. L’achat de propriété bordelaise par des chinois. La production de vin en Chine.
 
Un film vraiment très riche. Une analyse pertinente de ce marché chinois du vin qui nous surprend tant. Et qui nous réserve probablement encore des surprises pour l’avenir… Un grand film documentaire sur le vin qui vous fera oublier cette pâle production française que l’on a pu voir en septembre à la télé…
 
http://www.nowvideo.ch/video/srnw3i7lojx9g
 
Cliquer sur l’image.
Cliquer sur une croix rouge pour fermer les fenêtres publicitaires. Fermer l’onglet de pub qui s’est ouvert.
Lancer le film, mettez-vous en mode plein écran et profitez du voyage

dimanche 16 novembre 2014

Primeurs 2014 : "Petite Verte" Nouvelle Récolte

Impatient comme chaque année à l’approche du 3ème jeudi de novembre, je vous propose une dégustation de PRIMEURS 2014.
Il ne s’agit pas cette fois de petit rouge frais et fruité, mais de petite verte douce et aromatique.

L’olive Lucques est une variété produite exclusivement en France. Elle est surtout cultivée en Languedoc-Roussillon, en façade sud bien ensoleillée de pente modérée, à des altitudes n’excédant pas 300 m. Elle affectionne particulièrement les sols calcaires aux terrains filtrants et peu hydromorphes, et les sols acides.
La Lucques est une olive douce et voluptueuse, considérée comme la meilleure des olives, on l'appelle ainsi "le diamant vert".
Une démarche est en cours auprès de l’INAO pour reconnaitre la Lucques du Languedoc en AOC. Lien

Lucques du Languedoc récolte 2013 (confite et pasteurisée) :
Une olive récoltée à la main en septembre/octobre, puis triée, désamerisée et confite dans une saumure pendant une dizaine de jours avant d’être pasteurisée.
Olive de taille moyenne à la forme oblongue en croissant de lune. Couleur vert olive (!)
Nez de famille végétale : avocat, noisette, tapenade. Note d’épices douces.
Chair ferme, ronde, légèrement salée et sans amertume. Note de noisette. Bonne longueur.
Une excellente olive qui s’exprimera parfaitement à l’apéritif, par exemple avec un verre de Jerez fino.

Olive Lucques - La star des olives
Millésime 2013                 -                 Primeur 2014

Lucques du Languedoc Nouvelle Récolte 2014 (non pasteurisée) :
Sélection des meilleures olives de la nouvelle récolte, cette olive primeur n’est pas pasteurisée après avoir été confite. Sa durée de conservation en est réduite à quelques mois.
Olive en croissant de lune de taille plus grosse que la précédente. Son apparence est plus ronde, plus charnue. Sa couleur plus claire évoque la pomme (entre granny smith et golden).
Nez discret et frais de fruits à chair blanche. Note d’amande fraiche.
Chair charnue et douce, très peu salée. Note de pomme, de coing et de poire apportant beaucoup de fraicheur.
Une olive-fruit à consommer pour elle-même, comme une friandise.
Elle accompagnera également à merveille les assiettes de charcuteries et pâtés, pourquoi pas arrosés d’un bon verre de Beaujolais Nouveau !


Ces olives Lucques sont produites par la coopérative L’Oulibo, premier producteur français d’olives Lucques. Lien